La respiration est si naturelle que nous n’avons pas besoin d’y penser. Le souffle circule quoi qu’il en coûte.

Parfois lente et profonde, saccadée ou haletante, nos inspirations et expirations sont adaptées à ce que nous vivons à l’instant, comme une ressource comblant un besoin physiologique.

En miroir, lorsque nous « contrôlons » notre respiration, cela provoque une réaction en chaîne du corps et de l’esprit. Ralentir sa respiration permet de calmer l’esprit qui cogite, et de rassembler ses idées. Agir sur son propre souffle aide à retrouver le calme perdu, ou à le garder.

C’est une petite action simple à réaliser à souhait.

Pour les enfants (et pour les adultes aussi), voici un petit guide de respirations comptées. Cette manière ludique permet d’alterner inspirations, rétentions d’air et expirations avec simplicité.

Tu souffles, tu retiens l’air, tu inspires par le nez, tu retiens l’air, tu souffles….

Respirations comptées

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *